Répression antisyndicale dans les îles Fidji

Solidarité Ouvrière

Campagne Labourstart :

Le soir du Réveillon du Nouvel An, les employés de l’Hôtel Sheraton à Fidji (une filiale du groupe Starwood) s’est mis en grève contre la suppression de leurs avantages sociaux. La direction a accepté de négocier sur leurs griefs et ils sont retournés au travail. Ce serait un conflit de travail normal, s’il ne se déroulait pas dans les îles Fidji, où la dictature militaire qui dirige le pays depuis un coup d’état en 2008, sape sans arrêt les droits syndicaux. Ainsi, malgré le fait que la direction et le syndicat ont su régler leurs différends entre eux, pacifiquement, le régime fidjien a déclaré la grève illégale et a arrêté les responsables du syndicat – ainsi que le président du syndicat national des salariés de l’industrie hôtelière, de la restauration et du tourisme, Dan Urai, qui est également président du Congrès des syndicats de Fidji.

Parmi les…

View original post 225 more words

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s