Nancy Cunard débarque Quai Branly

Parti Ouvrier Indépendant

cultureCette fille de la grande bourgeoisie britannique (son arrière-grand-père, Samuel Cunard , est le fondateur de la « Cunard Line », grande compagnie de paquebots transatlantiques ), a rompu avec son milieu, pour se lier aux surréalistes.

Elle sera la compagne épisodique d’Aragon, avec qui elle rompra, à Venise , en 1928. Cette rupture inspirera au poète des vers oubliables (« J’avais ma peine et ma valise… ») et des invectives contre la Sérénissime (« Vous , vos îles et vos moustiques / Je ne vous verrai jamais plus… »).

L’affiche de l’exposition

Car Nancy Cunard vient de tomber amoureuse d’un pianiste de jazz afro-américain, Henry Crowder, qui va lui inspirer son grand-oeuvre : Negro Anthology (1934), puisque c’est à lui que l’ouvrage est dédié. Il s’agit d’une encyclopédie qui rend hommage à tous les peuples noirs, d’Afrique comme d’Amérique.

L’année suivante, au nom de l’antifascisme, elle englobera dans cet…

View original post 57 more words

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s