Décidément, «il y a quelque chose de pourri» dans l’élection présidentielle grecque…

SYRIZA PARIS / FRANCE

La sensation qu’il y a «quelque chose de pourri» dans l’élection présidentielle grecque est devenue plus palpable depuis l’annonce de la dénonciation par le député P. Chaïkalis de la tentative d’achat de son vote.

Membre du parti des Grecs Indépendants, celui ci a indiqué – en accompagnant ses révélations d’une vidéo déposée depuis quinze jours aux autorités judiciaires et divulguée depuis hier par plusieurs médias grecs – qu’une proposition d’achat de son vote pour l’élection de S. Dimas lui a été faite en échange d’une offre de 700.000 euros en liquide, du remboursement d’un de ses prêts et des contrats publicitaires.

Pendant que le gouvernement grec peine à assurer le nombre de 180 voix nécessaires à l’élection de son candidat, S. Dimas, cette dénonciation sème le trouble. L’absence de réaction des autorités de la justice qui ont été saisies depuis 15 jours, sous prétexte que la vidéo transmise était un

View original post 258 more words

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s