PÉTROLE : l’Arabie saoudite déclare la guerre ouverte aux Américains ?

Street Télé Virtuelle

Le tout-puissant ministre saoudien de l’Énergie s’est dit prêt à laisser chuter le baril jusqu’à 20 dollars. Il exprime pour la première fois sa crainte de voir les États-Unis et le Canada lui prendre des parts de marché.

Jamais l’homme considéré comme le plus influent au sein de l’Opep, le ministre saoudien de l’Énergie, Ali al Naïmi, ne s’était exprimé aussi franchement. «Ce n’est pas dans l’intérêt des producteurs de l’Opep de réduire leur production, quel que soit le prix», a-t-il déclaré dans une interview à l’Agence de presse officielle saoudienne, «qu’il soit de 20 dollars, 40 dollars, 50 dollars ou 60 dollars, cela n’a pas de sens». Jamais non plus le puissant ministre n’avait aussi clairement désigné les adversaires des pays de l’Opep dans ce qui s’apparente à une véritable guerre des prix du baril: les États-Unis.

Petit rappel des derniers épisodes. Le 27 novembre dernier, la décision…

View original post 375 more words

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s