Gages d’une nouvelle éthique politique

SYRIZA PARIS / FRANCE

577569_3503448317471_2037740010_n (Publié dans le journal AVGI, le 01.04.2015)

La période mémorandaire laissera derrière elle des séquelles non seulement dans l’économie et dans la société, mais aussi dans le fonctionnement démocratique. Dans une période où la crise de la représentation s’aggrave et où la crédibilité des partis diminue, l’éthique politique n’est pas une exigence conservatrice et moralisatrice. Au contraire, elle se révèle être une incitation à la participation sociale et au renouvellement des institutions démocratiques, conditions préalables au renversement du régime mémorandaire.

SYRIZA est le nouveau parti de la Gauche. Et il s’engage sur des positions concrètes pour le retour de l’éthique démocratique au cœur de la nouvelle politique. Premier gage de ce discours: le Code de déontologie des candidats à la députation qui a été voté aujourd’hui au Congrès permanent. Les candidats s’accordent sur des engagements, tant sur le fonctionnement collectif (ils acceptent le principe démocratique qu’un siège de député n’est…

View original post 289 more words

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s